Météo
Veuillez patienter nos météorologues tentent de comprendre les graphiques...
Top Site

Vote toutes les deux heures!
L'histoire se répète sans cesse. -Etoile Macabre.



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'histoire se répète sans cesse. -Etoile Macabre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Etoile Macabre.

avatar

Messages : 89
Date d'inscription : 12/04/2015
Age : 18

MessageSujet: L'histoire se répète sans cesse. -Etoile Macabre.    Sam 30 Avr - 23:26



Etoile Macabre





Informations


♀ ou ♂ ::
Age en lunes :: 28 lunes
Clan ::  Ombre
Rang :: Chef

Derrière l'écran


Ton PUF :: Camads, anciennement Sun
♂ ou ♀? ::
Ton âge :: 17
Un Double-Compte? :: Valse Mélodieuse
T'as lu le Règlement? :: Ouais y'a longtemps mdrrr
Alors donne moi les codes cachés dedans! ::  On va dire que c'est bon ©Clém
Autre? ::  blablabla

Physique
Physique - 7 lignes mini
Félin plutôt gracieux et musclé sous son tas de poil, Étoile Macabre est un bon chasseur, et un bon combattant. Il a un pelage blanc, plutôt long. Trop long au goût du minou, qui préfère les poils courts au poil long. Question de musculature, voyez-vous. On distingue mieux la force quand les poils sont courts, les traits sont beaucoup plus visible. Mais là n'est pas notre préocupation première, n'est-ce pas ? Revenons donc au sujet, Étoile Macabre est souple mais pas assez rapide. On ne peut pas être bon dans tout voyez-vous. Et ceci, notre très cher minou a dû mal à l'accepter. Ah et j'omets quelques détails très important; Danse a de magnifiques yeux bleus. C'est ce qu'il préfère chez lui, et d'ailleurs, ce qu'il préfère chez les autres aussi. Car comme on le dit si bien, les yeux sont le reflet de notre âme.
Caractère
caractère - 7 lignes mini
Que dire de lui au niveau du caractère ? Hormis que le temps et les expériences l'ont assagis, si je puis dire. De félin très égocentrique il a appris à compter sur les autres et à ne plus se préoccuper que de lui même. Il faut dire que l'amour lui a ouvert le cœur. Parce que oui, le grand Macabre est tombé amoureux et ce ne fut pas de tout repos. D'ailleurs cet amour lui a laissé une trace très amer sur son passage parce qu'il n'avait tout bonnement pas le droit d'aimer celle qu'il aime. C'est une situation qu'il a beaucoup de mal à gérer bien qu'il ne le montre pas. A cause de cela il garde toujours le masque de l'ancien lui. Celui qui était fier de tout ce qu'il entreprenait. Celui qui ne faisait pratiquement aucune erreur et qui ne se confie jamais. Il se donne toujours au maximum, surtout depuis qu'il est à la tête de son clan. Mais il a une très grosse faiblesse : Elle. Et ça, il ne se l'avouera jamais parce que ce serait prendre le risque d'être découvert par son clan.

Histoire
Histoire - 10lignes mini
C'est l'Histoire de la vie...

Il était une fois...non. Cette histoire n'est pas un conte, alors je ne la commencerais pas comme cela.
Un soir, ou plutôt une nuit noire, sans aucune lumière, sans aucune horizon une jeune chatte, apeurée, seule face au monde, face à la vie, mis bas trois petites boules de poils. L’une blanche, les deux autres noires avec quelques tâches blanques qui parsemait leur pelage. Le nourrisson qui nous intéresse pour cette histoire est le blanc. Cette petite boule, fragile et frigorifiée, était apeurée. Sa mère était partie, le laissant seul face à la nuit. Elle avait emmené avec elle les autres chatons. Mais, pourquoi abandonner ce chaton blanc comme la neige ? Pourquoi le laisser seul face au froid de l’hiver ? Personne ne le su. Ou du moins, le chaton lui ne le su jamais. Car il y avait bien des personnes qui connaissaient la vérité, mais personne ne lui dira. Oh, vous vous demandez où est son père ? Disons qu’il est la cause du rejet de ce chaton blanc par sa mère. Parce voyez-vous, ce nourrisson aux poils trop purs ressemblait beaucoup trop à son géniteur. Faute au destin. Le père du petit devait venir le chercher, enfin c’est ce qui était convenu. Mais pour ça, il faut attendre encore quelques minutes. Le chaton ne voyait rien, il venait de naître c’est plutôt logique. Alors quand une ombre apparu devant lui, il ne la vit pas. Il lui fallut quelques secondes pour constater que quelqu’un était avec lui, près de lui. Il tressaillit, il avait peur. Pourquoi l’avait-on laissé là, seul, alors qu’il ne voyait rien, n’entendait rien et ne marchais pas ? Comment pourrait-il se défendre alors qu’il ne savait rien faire ? Soudain il se senti porter. Il ne bougea plus, n’osant à peine respirer. Puis celui qui le tenait avança rapidement. Le chaton senti le vent de la nuit contre lui. Il avait froid, il avait peur. Il était fatigué et commençait à avoir faim. Il faut dire que sa mère ne l’avait même pas nourri. Quelle chatte ingrate et quelle mère indigne elle faisait. Le chaton était perdu, il ne comprenait pas ce qu’il se passait autours de lui ni où il allait. Et surtout, il ne savait pas qui le portait. Le sol se fit sentir sous lui, le matou l’ayant déposé doucement afin de ne pas le blesser. L’odeur du lait vin titillé son museau, une fine patte le remmena vers la source de l’odeur. La boule de poil chercha de quoi boire et quand celui fut trouvé, un liquide chaud traversa sa gorge. Que c’était bon ! Il but jusqu’à plus soif puis s’endormi contre le ventre de celle qui venait de le nourrir profitant ainsi de sa chaleur.

Passons quelques lunes car rien de très intéressant ne c’était passé. Il fut nommé Petite Danse, en hommage à sa mère dont lui ne connaissait rien. C’était son père qu’il lui avait attribué ce nom, sans lui dire pourquoi. Il ne voulait pas que son fils sache la vérité. Au moment où je reprends le cours de son histoire, son baptême d’apprenti arrivait à grand pas. Il était tellement pressé et excité qu’il n’en dormait plus la nuit. Petite Danse était un chaton beaucoup trop énergique pour son père et Source Divine, la chatte qui s’occupe de lui. Il les fatigue à courir et bouger à longueur de journée et ne leur laisse aucune minute de répit. Quelques semaines passèrent et l’heure de son baptême arriva enfin. Petite Danse, tout excité, monta sur le promontoire où il fut nommé Nuage Dansant et eu pour mentor un ami de son père. Le jeune apprenti apprenait vite et n’hésitait pas à aider les autres. Il faisait tout pour rendre son père fier de lui, devant le meilleur chasseur et le meilleur combattant du côté des apprentis. Son père et son mentor étaient très fier de lui, redoublant l’envie à Danse de devenir encore meilleur. D’ailleurs il ne laissait aucune minute de répit et aucun droit à l’erreur. Dès qu’il en faisait une, il faisait tout pour la réparer et se donner encore plus à la tâche pour ne pas la refaire. Un acharné du travail ce petit. Durant son apprentissage il connut sa meilleure amie, Nuage de Brume. Une femelle au physique plutôt banal, un pelage roux et des yeux jaunes, rien de bien extraordinaire. Mais Nuage Dansant la trouvait magnifique alors qu’importe ? Ils ont commencé leur apprentissage en même temps et l’ont fini en même temps. Ils étaient inséparables, le Ying et le Yang vous voyez. Mais un drame arriva. Alors que les deux apprentis étaient en train de chasser avec leurs mentors, Nuage de Brume tomba nez à nez avec une renarde. Cette dernière, voulant protéger ses petits, attaqua l’apprentie. Celle-ci se battit du mieux qu’elle pouvait mais elle fut gravement blessée avant que les autres n’arrivent pour l’aider. Et à la fin du combat, durant le trajet jusqu’à la tanière du guérisseur, elle succomba à ses blessures. Depuis ce jour-là Danse n’était plus que l’ombre de lui-même. Il était devenu froid et ne parlait qu’à son père et à son mentor. Il s’acharnait encore plus au travail, oui cela était possible. Il ne se préoccupait plus des autres qui l’entourait, devenant imbu de lui-même. Il ne voulait plus s’attacher parce qu’au final, ce n’était juste qu’un mirage. Il devenait de plus en plus méchant avec les autres et quasi toujours en colère. Pourtant il avait des moments où il était gentil. Des moments où il était capable de tout pour son clan.  Quelques lunes passèrent après l’accident, et Nuage Dansant allait être nommé guerrier. Il fut nommé Danse Macabre de par son caractère. Ce jour-là il pensant à sa meilleure amie. Elle aurait dû être là, prêt de lui. Elle aurait dû recevoir son nom de guerrière, Perle de Brume. Elle aurait dû, mais ce n’était pas le cas.

Durant ces quelques lunes il avait participé à quelques Assemblées. Il y restait en retrait, regardant les autres chats se parlaient entre eux. Il observait, analysait. Il avait repérer une apprentie de son âge à peu près, qui participait aux mêmes Assemblées. Il l’avait remarqué parce que son pelage gris était magnifique et que ses yeux verts l’amener ailleurs. Il l’avait remarqué parce qu’elle lui rappelait Source Divine, celle qui considérait comme sa mère, qui était décédée il y a plusieurs lunes de cela, et dont j’ai oublié de vous parler. Mais malgré son attirance il n’allait jamais lui parler. Il l’observait juste. Et quand il fut nommé guerrier et qu’il participait aux Assemblés il continuait de l’observer. Il ne comprenait pas pourquoi mais elle le hantait jour et nuit. Ses yeux verts hantaient ses rêves et ça le rendait fou. Fou parce qu’il n’avait pas le droit de s’attacher, il se l’était interdit. Fou parce qu’elle commençait à prendre beaucoup trop de place dans sa tête et dans son cœur. Fou parce que malgré toutes les précautions qu’il a pris, il est tombé amoureux d’Elle. D’Elle et de son sourire, d’Elle et de ses yeux. D’Elle et de son caractère qu’il savait froid et distant. Il était foutu, complètement fichu. Parce que c’était interdit d’aimer quelqu’un d’un autre clan. Alors comment lui qui était prêt à sacrifier sa vie pour son clan, qui respectait les règles à la lettre avait pu tomber amoureux d’Elle ? Ce n’était pas possible pour lui. Rien de tout cela ne pouvait être vrai. Alors il laissa couler, il essaya de ne plus penser à Elle. Chose très difficile, vous imaginez bien. Pour ne plus penser, il passait ses journées à chasser ou à aider les autres. Au fil du temps il avait appris à ne plus penser. Ne plus penser à son père, décédé peu de temps après son baptême de guerrier. Ne plus penser à Perle de Brume, enfin Nuage de Brume, qui venait parfois le voir dans ses rêves. Mais malgré ça, il pensait toujours à Elle. Et ça le tuait petit à petit. De par son dévouement pour son clan, Danse Macabre fut nommé lieutenant. Il assista donc à plus d’Assemblées. Et qu’elle ne fut pas sa surprise quand il découvrit sa bien-aimé chef. Elle s’appelait Etoile du Mistral, nom qui lui allait parfaitement bien, elle qui avait le tempérament aussi froid que le plus rude des hivers. Grâce à ce nouveau poste, Danse Macabre pouvait l’observer sans que cela ne paraisse très suspect et ça lui convenait parfaitement. Il pouvait la détailler, la contempler, et cela ne se remarquait pas. Un jour alors qu’il se baladait en pleine nuit parce qu’il n’arrivait pas à la chasser de ses pensées et donc à dormir, il la vit. Et ce soir-là se produit l’impensable. Il apprit qu’Elle l’aimait et c’était magique. Il s’est senti revivre. Il s’est senti vivant et heureux. Et ça lui faisait le plus grand bien. Malheureusement, ce moment fut de courte durée car dès le lendemain son chef qui devenait trop vieux lui céda sa place et il devint donc Etoile Macabre. Et ce nouveau rang rend la situation encore plus compliqué. Il ne pouvait pas se permettre de la fréquentait, il ne pouvait pas se permettre de l’aimer. Il ne pouvait plus se permettre de penser à elle. Et ses sentiments recommençaient à le tuer et à le bouffer petit à petit. Mais il ne montra rien. Il redevient celui d’avant. Celui à fond dans son travail et qui ne ressent rien pour personne, enfin c’est ce qu’il voulait montrer. Quelques lunes plus tard Etoile du Mistral vient lui rendre visite dans son camp, lui balançant des mots remplis de haine pour contrer son amour. Elle amenait avec elle l’apprenti-guérisseur du clan de l’ombre qui comme d’habitude n’en faisait qu’à sa tête. Et par la suite Etoile du Mistral avait appris à Mac’ qu’elle attendait des chatons. La situation s’empirait donc de jour en jour et ils n’avaient aucune solution hormis d’attendre et de mettre quelques personnes dignes de confiance dans la confidence. Et c’est ainsi que quelques lunes plus tard Etoile du Macabre revient à son camp avec une boule de poil blanche, comme son père avant lui avait fait pour lui. L’histoire se répétait.

 

© FICHE CRÉÉE PAR REIRA DE LIBRE GRAPH'

▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼


J'ai eu une rose de Lumi et Mistral ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'histoire se répète sans cesse. -Etoile Macabre.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rêve récurrent ( sans la lettre o)
» Qui s'explique, s'excuse, et qui s'excuse s'accuse. | Élodie de Froulay
» Origami - Une épidémie a lui tout seul.
» Déces de Mahmoud Darwich
» "Les amères leçons du passé doivent être réapprises sans cesse."

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Vengeance de Dame Nature :: Gestion des Personnages :: Présentations :: Présentations validées :: Clan de l'Ombre-