Météo
Veuillez patienter nos météorologues tentent de comprendre les graphiques...
Top Site

Vote toutes les deux heures!
Un, deux, trois, tu disparais. / feat sombral - finish /



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un, deux, trois, tu disparais. / feat sombral - finish /

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Venin

avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 07/06/2015

MessageSujet: Un, deux, trois, tu disparais. / feat sombral - finish /   Jeu 2 Juil - 1:39

Un martèlement lointain vint à mes oreilles tel un son gras et non apprécié. Mon ouï sur développée me cria de faire attention alors que je tombais, tombais et tombais entre les racines d'un grand chêne musclé et massif. Mon corps chuta au fond et se brisa dans un millier de petites gouttelettes vertes et brûlantes, puis retombèrent sur un chat pour l'envelopper et le consumer pour qu'il finisse en ... Moi. Un bruit sourd me réveilla soudainement alors que mes yeux fiévreux passaient rapidement autour de mon abri à la rechercher de la source de mon réveil. J'étais en train de faire un rêve particulièrement intéressant ou je tuais une personne avec mon propre Venin... Avec difficulté, je me hissais sur mes pattes, autrefois musclé, soyeuse et ou on pouvait voir leurs belles couleurs tigrées, était maintenant maigres et maculés de boues et d'eau vaseuse. Tout comme mon pelage : du bout de la queue jusqu'au bout de mon museau, je n'étais qu'un petit matou noir et crasseux. Je reniflai avec dignité, en tout cas celle qui me restait, et m'extirpai avec difficulté des racines crasseuses dans laquelle j'avais passé la nuit. Mes pattes me menèrent silencieusement jusqu'au petit point d'eau ou je m'abreuvais depuis une bonne semaine et j'étanchai ma soif avec rapidité. Si on m'avait vu, on aurait cru à un jeune chat errant qui ne savait pas comment prendre soin de lui-même. Pourtant, au fond de moi, je me moquais éperdument de tous ces idiots sans cervelle. Souris mon vieux, souris, montre leur ton sourire et tes yeux venimeux me glissa mon esprit d'un ton aigre et graisseux. Je partis d'un rire franchement démoniaque et fermant mes yeux, je murmurai à moi-même : 

Bon, assez parlé... À la chasse venin. La chasse à tout ce qui bouge.

Je levai habilement mon museau au ciel et, reniflant, me tapis à terre dans le marais odorant. Un effluve dérengeant de grenouille en putréfaction me vint aux narines et ,trop paresseux pour aller chasser, je me mis à galoper vers cette odeur. Mes pas me menèrent sous un vieux saule rabougris ou les vieilles feuilles descendaient en vrille jusqu'à toucher le sol de manière presque théatrale. Je reniflai son tronc et sentis une odeur de chat... Puissante. Alors valait mieux me montrer subtile. Je bondis donc .en prenant appuis sur mes puissantes pattes arrières, vers l'endroit ou trois grosse grenouille presque décomposé trônait sur une pille de feuille morte. Je glissai d'une voix affreusement venimeuse :


Tien tien tien... Voilà une bonne chance pour moi. Des grenouilles ...


 Je plantai avidement mes crocs dans la chair caoutchouteuse et dévorai les trois grenouille en moins d'une minute. Puis je passai ma queue sur mes côtes frêle en réprimant un léger grognement. J'allais me hissai au dessus de tout ces idiots de chats, je m'en faisais une promesse. Les détruire peu à peu avec mes crocs.. Planter mes crocs dans leurs gorges et les déchiqueter violemment. Après un soupire de satisfaction pour avoir pensée à ces jolies images dans mon esprit, je me roulai avidement dans la boue. Si un chat me voyait maintenant... Il ne saurait me reconnaître. Le trou dans mon oreille était presque remplie de pâte verdâtres en provenance du marais, mon pelage était rendu brun foncé presque noir et mes yeux était barbouillé et entrouverts comme si j'étais malade. Je bondis d'un bond surprenant malgré mon corps maigre et atterrit gracieusement sur une basse branche du saule. Puis j'attendis ma nouvelle proie, plus grosse, plus musclé cette fois-ci... Un chat de clan.

▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼




Dernière édition par Venin le Lun 21 Sep - 0:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuage Sombre
Chat Nouveaux
avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 23/07/2015
Age : 16
Localisation : Québec

MessageSujet: Re: Un, deux, trois, tu disparais. / feat sombral - finish /   Mar 15 Sep - 1:43

Le silence du matin me réveilla lentement. Je me levai paresseusement sur mes pattes tigrées, me hissa hors de ma tanière et cligna des yeux quelques fois avant de m'habituer à la lumière du jour. Le sol était sec et, comme les jours précédents, les rayons de soleil brûlait tout ce qu'ils croisaient. Les quelques feuilles mortes traînant par terre craquaient sous mes pas légers. J'allais prendre de quoi manger sur le tas de proies, profitant de l'air frais duquel je serais privé alors que je m'occuperais des anciens. D'un pas nonchalant, je me dirigeai vers leur tanière. Ma tâche ardue constituait à leurs enlever les puces à l'aide de la bile de souris, ce qui en était presque amusant. Travail finit, je pris la direction du marécages, où j'allais pouvoir nettoyer mes pattes souillées et malodorantes. Il était interdit de s'y rendre seul, mais l'odeur m'emplissait le museau et me donnait des hauts-le-cœur non attendus. Je martelais le sol de mes pas au rythmes du ruisseau courant, tandis que les arbres dansaient au gré de vent qui se levait. Je vit peu à peu l'étendue d'eau verdâtre du marécage s'étaler devant moi. En un bond, j'étais sur un rochers et me trempais  les pattes dans l'eau le temps qu'elle se nettoie, puis je pensa; j'étais seul, c'était le moment parfait pour chasser un peu avec moi-même.

▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼


♥️ SUN C'EST FOUUUU C'EST TROP BEAUUUU MICIIIIII ♥️*-*

J'ai eu une rose de Pillonchou  ♥️

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Venin

avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 07/06/2015

MessageSujet: Re: Un, deux, trois, tu disparais. / feat sombral - finish /   Lun 21 Sep - 0:48

Le crissement des feuilles d'automnes, l'odeur fraiche de la terre, le vent qui ondule entre les branches du saule... Tous ses odeurs qui me rappellent des choses que j'aime, que j'adore, que j'adule. Tous ses bruits qui me rappellent l'hiver qui arrive, le froid qui emporte les matous idiots de clans, les réduisants à des tas de chair sans vie. Toute cette vue orangée qui me chuchote à l'oreille ma saison préférée, ou je vole des proies aux clans pendant qu'ils meurent sous leur tas de neige... Pendant qu'ils prient leurs clans des étoiles.

Perdu dans mes pensées je n'eus presque pas le temps d'apercevoir le matou qui venait de s'installer au bas de l'arbre. Un petit mâle, surement un apprenti, a l'allure gracieuse et fine. Un pelage blanc tigré de longue ligne noir, du bout du museau jusqu'au bout de la queue, puis de magnifiques yeux dorés et bleus. Mais ce qui me réjouit le plus ? La lueur dans ses profondes prunelles. La lueur venimeuse.

Après quelques instants de réflexion, je me décide enfin de l'approche que je vais mener. Je tends posément mes muscles, prend appui sur mes pattes arrière et bondit vivement au sol sans aucun bruit. Le vent secouant les feuilles masquent mon arrivée pres du mâle, me faisant pousser un sourire carnassier sur le visage. Approchant celui-ci du visage de l'inconnu, je susurre :

Bonne chasse ?

▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuage Sombre
Chat Nouveaux
avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 23/07/2015
Age : 16
Localisation : Québec

MessageSujet: Re: Un, deux, trois, tu disparais. / feat sombral - finish /   Ven 25 Sep - 0:48

Une voix me fit faire un soubresaut.

Bonne chasse? me souffla-t-elle.

Je me retournais doucement, surpris de savoir que cette voix avait deviné mes intentions. Un chat au pelage sale, à l'allure délabré, m'observait en souriant. Avant de dire quoi que ce soit, je regardai chaque détails du corps du matou. Un trou dans l'oreille remplis de matière verdâtre, de grand yeux verts forêt me regardant fixement, de maigres pattes souillées, et un pelage durcit par la boue sèche. À quelques centimètres de mon museau, je pouvais sentir l'odeur nauséabonde que dégageait le chat. Comparé à moi, un chat de clan, on aurait dit... Un solitaire.

Un solitaire diabolique, psychopathe, devinais-je par son regard hypnotisant. Un chat avec qui, si j'en ai la raison, je m'entendrais bien.

«-Merci, répondis-je tout doucement. Et toi? Tu as décidé de chasser également? N'est-ce pas une belle journée pour en profiter? Le soleil, les feuilles orangés, le léger bruit du vent couvrant le son de nos pas. Non?»

Je le regardais à mon tour fixement, attendant la réponse du chat.

▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼


♥️ SUN C'EST FOUUUU C'EST TROP BEAUUUU MICIIIIII ♥️*-*

J'ai eu une rose de Pillonchou  ♥️

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Venin

avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 07/06/2015

MessageSujet: Re: Un, deux, trois, tu disparais. / feat sombral - finish /   Ven 25 Sep - 1:05

«-Merci. Et toi? Tu as décidé de chasser également? N'est-ce pas une belle journée pour en profiter? Le soleil, les feuilles orangés, le léger bruit du vent couvrant le son de nos pas. Non?»

Mes moustaches remuèrent quelques secondes d'un amusement mal dissimulé, retenant de peine un rire sec et cassant. Était-il vraiment dans le clan du soleil couchant ? Je sentais l'odeur de celui-ci sur son pelage, mais son caractère n'était pas du tout comme tel. Normalement, il aurait dû me sauter dessus et me chasser à grands coups de griffes et de crocs... Un traître ? Ma queue ondula doucement, pendant que je fixai mes yeux sur lui, puis je m'assis calmement. Bon, pourquoi ne pas en profiter ? Je le fixai donc d'un air silencieux, ne disant rien pendant trois bonnes minutes. J'avais le don d'imposer un silence autour de moi, comme si je manipulais tout le monde par mon simple regard dur et féroce. Je finis par miauler d'une voix plutôt amicale :

Non, je ne suis pas venu ici pour chasser. À vrai dire, je cherchais un membre du clan du soleil couchant.. Tu en aurais vu un ?

Je penchai calmement ma tête vers la droite, scrutant le mâle longuement. En lui jetant un rapide coup d’œil comme ça, en haut de l'arbre, j'hésitais entre un apprenti guérisseur ou guerrier. Mais là, je voyais très bien. Il n'avait pas une carrure musclée, l'air fatigué des guerriers et leurs convictions : j'étais donc tombé sur un petit plouc serviteur du clan des étoiles, hein ? Il pourrait me servir... Oui oui.

▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuage Sombre
Chat Nouveaux
avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 23/07/2015
Age : 16
Localisation : Québec

MessageSujet: Re: Un, deux, trois, tu disparais. / feat sombral - finish /   Ven 25 Sep - 23:37

Son visage montra un air amusé, comme si j'avais raconté la blague la plus drôle. Je souris à mon tour, balayant l'air de ma longue queue. Pendant 3 interminables minutes, le chat ne répondit rien, me fixant de son regard perçant. Le silence fut enfin rompu, lorsque le matou miaula:

«-Non, je ne suis pas venu ici pour chasser. me répondit-il d'un ton amical. À vrai dire, je cherchais un membre du clan du Soleil Couchant... Tu en aurais vu?»

Bien sûr. Mon odeur. Il avait deviné à quelle clan j'appartenais. Une bourrasque de froid vent d'automne me donna un frisson, ce qui fit dresser mon pelage tigré. Je me mis à faire des ronds en marchant, tout en regardant le mâle au yeux vert. Je laissais aller mes moustaches au vent lorsque je continuais:

«-Oh, si. Là, juste là. Devant toi. Tu le vois?»

Je passai ma langue râpeuse sur mes babines moustachus. Je m'assis sur la terre froide et glacé, et lécha tranquillement ma patte. Ma queue balayait toujours l'air de mouvements agiles et légers, et je regardais de mes yeux dorés et bleus le félin souillé.



(J'avais pas d'idées alors bon xD )


▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼


♥️ SUN C'EST FOUUUU C'EST TROP BEAUUUU MICIIIIII ♥️*-*

J'ai eu une rose de Pillonchou  ♥️

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Venin

avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 07/06/2015

MessageSujet: Re: Un, deux, trois, tu disparais. / feat sombral - finish /   Ven 25 Sep - 23:58

«-Oh, si. Là, juste là. Devant toi. Tu le vois?»

Rien ne vint brusquer mon calme, malgré mon éclat de rire intérieur. Un petit apprenti qui se prenait pour le roi du monde, hein ? Le meilleur guérisseur des clans, c'est moi ! Regardez moi tous ! Je suis fort, en plus, je suis capable de guérir des chats ! Puis, je suis tellement naïf que je vais montrer ma connaissance à Venin ! Nous sommes les meilleurs amis du monde ! Je vais mourir pour ma traitrise ! Je me contentai d'un sourire bref, agitant ma queue avec la bourrasque soudaine du vent d'automne. Plusieurs réponses me vinrent soudainement dans mon esprit, effleurant la paroi de ma tête comme de longues pattes d’araignées.. Couverte de venin.

M'oui, bien sûr. J'aurais juste crû les apprentis guerriers plus ... Musclé ?

Je me rappelais quand j'étais encore dans un clan : petit, vif, agile mais nettement plus musclé que celui-ci. Mes oreilles enregistraient tout ce qui se passait autour de moi, mes yeux captaient les moindres mouvements. Par contre, ce matou avait l'air plutôt mollasson ... Il ne cherchait même pas à m'attaquer. Ah, peut-être le code des guérisseurs. Ou des guerriers. Bref.

▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuage Sombre
Chat Nouveaux
avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 23/07/2015
Age : 16
Localisation : Québec

MessageSujet: Re: Un, deux, trois, tu disparais. / feat sombral - finish /   Lun 28 Sep - 2:56

Au loin, une feuille orangé tomba vivement d'un grand érable, emporter par le froid vent d'automne. Elle fit un parcours habile pour finir dans le marécage verdâtre sur le bord duquel nous nous tenions, moi et le félin inconnu.

«-M'oui, bien sûr. J'aurais juste crû les apprentis guerriers plus... musclé?»

Je soutenais d'un regard perplexe le matou devant moi, puis ce regard laissa place à un autre bien plus... complice. Une foule de réponse toutes plus sensées les unes que les autres jaillirent à mon esprit. Mes yeux firent attendre le chat solitaire le temps de trouver ma phrase. Puis, une sortis du fin fond de mes pensées pour venir se posé sur mes lèvres en même temps de la feuille qui venait se posé sur ma patte pour la chatouillé de sa tige sèche. Une autre feuille de chêne d'une couleur rougeâtre cette fois ci passa devant mon visage, me coupant la vue à peine 1 secondes.

«-Oui, moi aussi, je l'aurais crû. dis-je en regardant mes pattes et mon torse maigres.»

Je n'étais pas le genre de chat de guerre, qui se battait à tout rompre. J'étais plutôt le chat qui en soignait d'autre. Ou celui qui préférait courir partout de bonds agiles et adroits. Je n'allais pas nier le fait que tuer avait l'air... amusant. Mais je n'étais pas celui dont le corps pouvait laisser supposé que c'en était le cas.

«-Et c'est pour cela que je suis un vulgaire apprentis guérisseur.»
 

▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼


♥️ SUN C'EST FOUUUU C'EST TROP BEAUUUU MICIIIIII ♥️*-*

J'ai eu une rose de Pillonchou  ♥️

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Venin

avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 07/06/2015

MessageSujet: Re: Un, deux, trois, tu disparais. / feat sombral - finish /   Lun 28 Sep - 3:23

-Oui, moi aussi, je l'aurais crû.


J'hochai doucement la tête, le fixant sans gêne tout le long de sa phrase. C'était vrai que, disons, il était plutôt ... Petit. Mais j'étais comme ça quand j'étais apprenti : c'est comme cela que tout avait commencé. Mes pensées un peu étranges sur les meurtres, ma passion pour la chasse, le sang des petits animaux sous mes griffes ... Le premier combat que j'avais fait, faisant fuir un autre apprenti ennemi en feulant comme un guerrier. On avait dit que j'allais faire un bon chef, le meilleur de tous les meneurs. Mais non. Quand j'avais entendu ses deux guerriers parler... Un déclic s'était enclenché dans ma tête, et j'avais compris. Je voulais tuer, et je l'avais faits le soir même.

-Et c'est pour cela que je suis un vulgaire apprentis guérisseur.»

La voix du jeune apprenti me sortit vivement de mes pensées. Ahlala.. Comme je l'avais deviné, ce petit matou tigré était un apprenti guérisseur. Mais pourquoi disait-il vulgaire ? Il avait voulu être un guerrier ? Tsss, ce jeune mâle était très étrange. Il allait falloir que je gratte un peu dans son passé pour savoir pourquoi, comment, tout cela. Peut-être même qu'au cours de notre blablatage, j'allais apprendre des choses très ... Instructive. Avoir un ami comme ça dans un clan ne serait pas de refus : en plus étant guérisseur. Tout le monde était supposé lui faire confiance ! Il allait donc le faire, pendant que j'allais tirer les ficelles.

-Vulgaire ? Tu n'aimes donc pas ton rang ? J'aurais cru qu'un apprenti aimerait bien communiquer avec le clan des étoiles ... Ces si bons chats.

▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuage Sombre
Chat Nouveaux
avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 23/07/2015
Age : 16
Localisation : Québec

MessageSujet: Re: Un, deux, trois, tu disparais. / feat sombral - finish /   Lun 28 Sep - 4:52

-Vulgaire ? Tu n'aimes donc pas ton rang ? J'aurais cru qu'un apprenti aimerait bien communiquer avec le clan des étoiles ... Ces si bons chats.

Je réfléchis un instant à sa question. Le clan des étoiles... Dans toute mon existence, jamais je ne les avait vus, ni même en rêve, comme d'autres guérisseurs. Existaient-ils vraiment? Je me posais la question. Une question auquel il était facile de répondre.

«-Écoute mon vieux, tu ne les as jamais vus, c'est du n'importe quoi ce supposé clan des étoiles. T'es superstitieux? Tu ne peux pas être superstitieux. T'es un félin, tu aimes tuer, et le clan des étoiles est sain et gentil. T'es gentil toi, ou t'es un vrai psychopathe?  C'est ça, alors dis ce que tu penses et Hop» me souffla mon esprit.

En effet, jamais vu, jamais cru.

Un sourire montrant mes crocs se fendit sous mon museau noir. Mes yeux bleus et dorés de posèrent sur le trou dans l'oreille du chat, puis sur ses pattes, puis se plongèrent dans ses yeux verts.

«-Un solitaire Sombre. C'est un solitaire, il n'y croit pas. Et il n'a aucune raison d'y croire. Tout comme toi.»

Uns à uns, les mots formant mes paroles s'étirèrent en une courte file de lettres dans ma tête. Une deuxième feuille passa en frôlant mon oreille au moment où les mots sortirent de ma gueule.

«-Superstition. Jamais vu, jamais cru.»

▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼


♥️ SUN C'EST FOUUUU C'EST TROP BEAUUUU MICIIIIII ♥️*-*

J'ai eu une rose de Pillonchou  ♥️

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Venin

avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 07/06/2015

MessageSujet: Re: Un, deux, trois, tu disparais. / feat sombral - finish /   Mar 29 Sep - 3:07

Superstition. Jamais vu, jamais cru.

Un drôle d'élan me parcourus, alors que je fermais les yeux quelques instants pour apprécier sa réponse. De mieux en mieux, dis donc.. Un apprenti guérisseur qui n'aimait pas le clan des étoiles, qui parlait à un solitaire comme s'il était sa famille ... Bien bien. Puis, au fond de ses yeux, je percevais quelques choses. Un faible feu qui brûlait doucement : il n'était alimenté que par du petit bois. Si on soufflait dessus, alors il grossirait, grossirait jusqu'à devenir le feu vert du poison. Un venin.

Je rouvris mes yeux, l'air calme et serein. Je laissai le silence planer entre nous, alors que je passais doucement ma langue sur mes frêles côtes, mon flanc et ma queue. Ma langue rapeuse appuya doucement sur les blessures de mes pattes, pour la passer ensuite sur mon visage. Mon oreille droite infectée, mon corps balafré de cicatrice, fraîchement remis à neuf. Mais j'étais de nouveau Venin. Je relevai donc ma tête, maintenant propre, vers le mâle, puis miaulai d'une voix confiante :

Oh. Je n'y crois pas non plus, ce sont tous des idiots de chats. Tout comme ceux qui y croient ..

Je pris une pause pendant quelques secondes pour le fixer, puis levai ma patte en l'air. Une feuille vint doucement balayer l'air devant moi, pendant que j'avançai, puis la piquai du bout d'une griffe. Mes yeux vinrent doucement la caresser, puis je me tournai doucement vers le mâle :

Mais dis-moi.. Pourquoi a tu choisis cette voie, que tu n'aimes pas, alors que tu pouvais tuer en étant guerrier ?

J'avais hâte d'entendre sa réponse. D'ailleurs, elle m'intriguait beaucoup ! Était-ce pour mieux cacher son esprit troublé ? Ou alors pour tuer les personnes qui venaient dans son antre ? Une couverture : un pauvre petit apprenti guérisseur au regard troublé. Ouais, ça le faisait.

▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuage Sombre
Chat Nouveaux
avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 23/07/2015
Age : 16
Localisation : Québec

MessageSujet: Re: Un, deux, trois, tu disparais. / feat sombral - finish /   Mar 29 Sep - 4:55

Le félin ferma doucement les yeux, l'air d'apprécier ce que je venais de miauler. Il se nettoya longuement, de la queue jusqu'à la tête. Je pris le temps de l'observer. D'observer ses mouvements, uns à uns. D'observé les gestes agiles et souples de sa queue. D'observer son regard, d'observer ses pattes musclés et rapides. D'observer son corps de solitaire (euheum) en entier.

«-Va-t-il miauler quelque chose un jour? me poussa une voix dans ma tête. Tu flippes, hein? Tu commence à te parler seul? C'est normal. C'est ton côté solitaire qui ressort devant le solitaire lui-même. Aller, parle-toi autant que tu veux, personne ne t'entends, à part... moi. Moi qui? Moi, ton subconscient, Moi, ton esprit.»

Un frisson me parcourut du cou jusqu'au bout de la queue, se qui fit dresser mon pelage tigré. J'avais l'impression qu'un autre chat était dans ma tête. J'avais l'impression que nous étions deux dans un seul corps.


Oh. Je n'y crois pas non plus, ce sont tous des idiots de chats. Tout comme ceux qui y croient ..

Voilà. Il a dit ce à quoi je m'attendais qu'il dise, et le pire, c'est que ça me plaisait, d'entendre des paroles sensés. D'entendre des paroles venant d'une chat qui parlait des vrais choses et surtout, des paroles venant d'un autre chat que l'un de ceux de mon clans. Une feuille passa devant le chat, coupant la vue des yeux du matou qui me fixait. Il s’avança doucement, puis piqua la pointe de sa griffe aiguisé dans la feuille jauni. Il braqua alors ses yeux sur moi, et un deuxième frisson me parcourut le long de l'échine.


Mais dis-moi.. Pourquoi a tu choisis cette voie, que tu n'aimes pas, alors que tu pouvais tuer en étant guerrier ?

Cette question me frappa de plein fouet. Je clignai des paupières, mes yeux se posant sur le sol un instant pour remonter vers les yeux verts forêts devant moi.


«-Coucou, c'est encore moi, ton subconscient. Il a raison. Tu n'aimes pas ce que tu fait. Pourquoi tu continue? Pars? Pars! Ou bien dit quelque chose. Allez, miaule nous une des ses phrases comme à l'habitude.»

Les mots vinrent automatiquement, sans que j'ai besoin de les chercher.


«-À vous de me le dire. Je me pose moi aussi la question.»

▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼


♥️ SUN C'EST FOUUUU C'EST TROP BEAUUUU MICIIIIII ♥️*-*

J'ai eu une rose de Pillonchou  ♥️

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Venin

avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 07/06/2015

MessageSujet: Re: Un, deux, trois, tu disparais. / feat sombral - finish /   Mar 29 Sep - 5:19

-À vous de me le dire. Je me pose moi aussi la question.

Mes yeux brillèrent quelques secondes d'un amusement non caché. Il m'intriguait vraiment ce matou. Je me demandais même pourquoi il n'avait pas tout de suite quitté son clan.. Mhmhmh. Pas besoin de me poser cette question, je savais déjà. J'étais en train de déclencher un orage de vent sur son feu : on voyait enfin ses vrais formes sous son air de petit guérisseur piteux. Un vrai brasier, étincelant et gigantesque.

Mais il y avait un problème. Lorsque l'on soufflait trop, beaucoup trop, cela allait éteindre les flammes pourléchant son esprit. Il fallait y aller à petit coup : une fois, deux fois. Une fois, deux fois. Une autre fois. Si j'y allais d'un coup, tout le monde allait se douter de quelques choses. Et puis, avant qu'il décide de partir me rejoindre, il fallait que j'organise encore quelques petites choses.

Premièrement, il allait devoir me soigner. M'apprendre aussi : en revanche, je lui apprendrais comment tuer. Quitte quitte. Je serais alors un tueur qui peut soigner.. Un chat invincible. Un lent sourire apparut sur mes babines en pensant à la suite : des informations. Sur notre ami le clan du soleil couchant.. Oui, oui, oui. Ce serait parfaitement parfait.

À moi de le dire, hein ?

Je me tournai brusquement de bord, m'étirant de toute ma longueur, du bout de la queue jusqu'au bout des moustaches. Mes pattes vibrèrent doucement suite à ce soudain déplacement, puis je trottinai droit devant moi. Arrivé devant l'arbre, je tournai lentement, peu à peu, ma tête vers l'apprenti. Mon regard se fit calme, serein, pendant que j'ondulais ma queue de haut en bas en le fixant.

Je te le dirai. À la prochaine pleine lune, dans la forêt sombre.

Dès lors, tel un félin des nuits, je sautai droit devant moi, m'évaporant à la vue de ma nouvelle rencontre. On n'entendait plus que le vent dans les feuilles, que la rivière qui coulait plus loin. C'était comme si j'avais disparu. Comme si tout ce cirque avait été le fruit de son esprit : un simple rêve déjà hors d'atteinte ...

▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuage Sombre
Chat Nouveaux
avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 23/07/2015
Age : 16
Localisation : Québec

MessageSujet: Re: Un, deux, trois, tu disparais. / feat sombral - finish /   Mer 30 Sep - 1:40

À moi de le dire, hein ?

Le félin se retourna brusquement, s'étirant de plus belle puis s'avançant à pas rapide vers un grand arbre massif aux couleurs orangés. Il retourna légèrement sa tête vers moi, ses yeux verts flamboyant parmi les couleurs d'automne.


Je te le dirai. À la prochaine pleine lune, dans la forêt sombre.

Prochaine pleine lune... forêt sombre... ces mots eurent à peine effleurer mes oreilles pointues que le chat avait disparu dans les épais buissons. Je plissa mes paupières jusqu'à les rendre en deux petites fentes, mais la noirceur avait déjà pris le dessus. Un dernier miaulement sortis de ma gueule, couvrant l'unique bruit du vent dans le feuillages et de la rivière courante qui...


«-Coulait? me fit mon subconscient.

-Oui, coulait, répondis une autre partie de moi-même»

Je ne connaissais point le nom de ce chat tigrés.

«-Chat un mystère, me lança la voix dans ma tête.


-Haha, très drôle, le jeu de mot, miaula sarcastiquement la deuxième voix.»

Cela en était trop. Je devenais fou. Je ne contrôlais plus mes pattes maigres, qui partirent agilement dans les bois, quittant le bord du marécage. Les sons me parvenaient facilement. Un oiseau battait des ailes à ma droite. Un bond, j'étais rendu sur le sol jonché de feuilles brunies, immobile, la petite proie dans ma gueule.


«-Au secours.»

FIN ♥

▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼


♥️ SUN C'EST FOUUUU C'EST TROP BEAUUUU MICIIIIII ♥️*-*

J'ai eu une rose de Pillonchou  ♥️

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un, deux, trois, tu disparais. / feat sombral - finish /   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un, deux, trois, tu disparais. / feat sombral - finish /
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un, deux, trois. Mickey, Donald et moi ♫
» Un, deux, trois : TA GUEULE ! [PV Arth]
» Un deux trois quatre cinq six sept... Québec !
» Un, deux, trois, nous irons au bois [PV Kazeigan]
» Un deux trois, trois p'tits chats...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Vengeance de Dame Nature :: Archives :: Archives des RPs-